Street art ?

Beaucoup d’aspects du travail de Georges Mathieu peuvent rappeler le monde du Graffiti / street art.
Tout d’abord il y a la spontanéité. Ses expressions abstraites s’appuient sur des tracés de type calligraphiques (pouvant s’apparenter par moments à de la calligraphie chinoise) composés les uns avec les autres. Le tout constituant une entité puissante et équilibrée dont seul l’artiste a le secret.

02_ToileMathieu 03_Georges_MATHIEU

Le format

Évidemment,  une autre similitude avec le street art / graffiti – et pas des moindres – se retrouve dans le format des créations.  En effet, il est impossible d’apprécier et de considérer les productions de Mathieu sans tenir compte de leur échelle. Souvent 3 à 5 mètres de long sur 2 à 3 mètres de hauteur. Or, cet aspect du processus créatif renvoie directement au rapport entre le corps et l’oeuvre.D’ailleurs, n’oublions pas que ce type de créations s’ exécute sur un temps réduit, apportant une dimension chorégraphique à ces peintures : à travers ces tracés,  on peut presque lire des mouvements corporels dans l’espace.

01_Mathieu_action

05_HURTEBIZE

L’énergie spectaculaire

Face à ce type d’expression mêlant corps – énergie et peinture, le potentiel spectaculaire est évident. En effet, facilité par la grande taille du support, on peut facilement imaginer de scénariser la chose devant un public venu assister à la naissance de l’oeuvre. De plus, les photos de l’artiste recouvert de peinture sur le visage témoigne de l’énergie quasi aggressive qui devait jaillir de ses instants créatifs.

07_mathieuCalligraphie 06_Mathieu_minimalism

 

Worldwide

Du haut de ses brosses et ses pinceaux, l’homme a parcouru le monde entier. À tel point qu’il serait impossible de dresser une liste précise de ses multiples expériences ici. Il a su ouvrir son art à différentes pratiques et cultures, transposer son trait à l’architecture… Nous vous invitons vivement à aller creuser ce qui se cache derrière ce « graffeur avant l’heure ».

04_GM

 

Site officiel de Georges Mathieu >