Le Street Art à la rescousse de l’art contemporain ?

TAG au grand Palais, la tour13, « Né dans la rue » à  la Fondation Cartier… D’une manière générale,  les grosses expositions consacrées au « street art » ont été couronnées de succès : grosses affluences de visiteurs et impact important sur la populace française.  Du moins, beaucoup plus de succès que beaucoup d’expositions d’art contemporain.

TAG AU GRAND PALAIS :

Probablement le premier événement « graffiti / street art » d’envergure en France. A l’initiative d’Alain-Dominique Gallizia, des graffitis d’acteurs majeurs internationaux sont exposés au Grand Palais. De longues files d’attentes se dessinent devant le prestigieux monument parisien. Mine de rien, un grand pas est franchi.
09_streetart
09_streetart 01_streetart

 

NE DANS LA RUE :

Autre décor et autre état d’esprit mais succès tout aussi important. A la différence de l’exposition précédente, on peut y assister à des performances live d’artiste sur les surfaces extérieures du lieux. On pourra nottament y apercevoir des artistes comme Sherpard Fairey y peindre en direct. Moment aussi symbolique car le monde du luxe ouvre au « street art ».

02_streetart 03_streetart

04_streetart

 

LA TOUR 13 :

Caractéristique de l’émergence d’un large public friand de street art (depuis « tag au grand Palais », l’intitulé a pris du terrain), le succès de cette exposition est monumentale. Partout dans Paris, tout le monde en a parlé. Prêts à patienter plus de 7h dans d’interminable files, petits et grands se sont précipités pour voir les oeuvre avant sa destruction. C’est d’ailleurs peut-être la grande originalité de cette exposition par rapport aux deux précédentes : l’aspect éphémère des création et du lieu lui-même. Une page se tourne, le public a répondu présent.

05_streetart06_streetart07_streetart08_streetart