Accessoire de mode incontournables du hip-hop des années 80, tenue fétiche des Bboy des premières heures du breakdance new-yorkais… Comment passer à côté des vestes graffées en jean aux couleurs si percutantes et caractéristiques du graffiti ?

Les vestes graffées : le saint graal des bboys

Rien d’étonnant à l’époque où danseurs et peintres se côtoyaient régulièrement et appartenaient souvent au même groupe. Les disciplines du hip-hop se sont désolidarisées et dissociées les unes des autres au fil des années. Mais des irréductibles hip-hopeurs ont continué à customiser ou faire customiser aux couleurs de leur posse, de leur ville, de leur pseudonyme…

Lorsqu’elles sont confiées à des mains expertes de graffiti artistes, le résultat peut être de grande qualité pouvant rivaliser avec bon nombre de toiles exposées dans des galeries d’art.

De nos jours : le hiphop est-il as been ?

Nous vivons dans une époque bien différente des premières heures du hiphop. Le rap lui-même n’a plus grand chose avec le hiphop. D’ailleurs, certains acteurs de la jeune génération ne se cachent même pas de s’en désintéresser. Le seul mot « Hiphop » évoque pour eux quelque chose du passé, de caricatural et folklorique.
Par contre, nous ne pensons pas que tout cela soit mort et enterré. Evidemment, certains accessoires comme les nameplates auront du mal à refaire surface. En revanche on peut constater que toute la culture et l’imagerie qui découle de la culture hiphop est intacte.

 

Voici quelques exemples de vestes en jean personnalisées que nous avons trouvé réussies et fidèles à l’image du hip-hop d’antan.

06_Jacket_Graffiti

05_Jacket_Graffiti

04_Jacket_Graffiti

03_Jacket_Graffiti

02_Jacket_Graffiti

Artwork featured in Write of Passage at Red Bull Studios