La naissance de l’art contemporain urbain

Terme inventé par les rédacteurs et journalistes de la revue française « Graffiti Art ». Il concerne les artistes issus du graffiti qui développent leur travail sur toile ou en galerie. Cette nouveauté coïncide avec le boom du « street art », que l’on retrouve depuis à toutes les sauces.
Les figures que l’on retrouve dans « l »art contemporain urbain » sont des artistes tels que Jonone, Mist, Kongo, Tanc, Pro, Honet, Alex pour l’hexagone, mais aussi de nombreux autres internationaux : Os Gemeos, KR, Seen, Rime, Revok, Shepard Fairey ou Mr Brainwash pour ne citer qu’eux.

Une nouvelle école de l’abstraction

Les artistes graffiti qui ont par le passé beaucoup travaillé la lettre par le passé et qui investissent aujourd’hui la toile tirent en général vers des compositions abstraites où la lettre semble disparaître. C’est ainsi que naissent des courant à mi-chemin entre graffiti art et abstraction comme le « graffuturisme ».

En comparaison à d’autres artistes abstraits plus « traditionnels », le travail de ces artistes est différent. En effet, malgré la disparition des lettres dans leurs productions, l’essence est intacte. Elle se détecte par le dynamisme des compositions. Que ce soit par le choix de couleurs puissantes ou par des les formes, dans certains cas, le graffiti est là.

01_Art_contemporain_urbain

06_Art_contemporain_urbain

05_Art_contemporain_urbain

04_Art_contemporain_urbain

03_Art_contemporain_urbain

02_Art_contemporain_urbain