L’inconscient collectif associe souvent le graffiti à un discours ou un message politique alors que l’on peut affirmer sans trop s’avancer qu’en 2019, la grande majorité des graffitis produits sonnent assez creux sur ce plan-là. La forme a pris le dessus sur le fond. Nous irons même plus loin (et on est bien placés pour le savoir) en vous disant que de plus en plus de productions présentées comme « graffiti » ont quasi totalement déposé les armes du discours libertaire pour s’orienter vers une posture plus « commerciale ». Mais rassurez-vous, la liberté est encore là.

Le petit détail qui dit tout 

Car parfois, l’air de rien, sans même donner l’impression de dire quelque chose et dans un traitement graphique très naïf, on trouve dans l’environnement urbain des pièces qui « parlent ». A l’image de ce graff représentant une voiture de police retournée, sur laquelle nous sommes tombés tout à fait par hasard en levant les yeux lors d’une promenade parisienne. Bien que réalisée dans un traité très naïf, elle est l’une des rares productions graffiti que l’on pourrait relier à des faits d’actualité en France, en 2019. En effet, depuis quelques mois, la France et plus particulièrement Paris est secouée par des mouvements de contestations de plus en plus violents. Un témoignage l’air de rien de ce que vit la France en cette période tumultueuse.

 

humour, lol, mdr, voiture, police, blague, graffeur, tagueur
La voiture de Police