Souvent pochoir = street art = caca

L’art du pochoir est loin d’être la branche du Street Art que nous affectionnons le plus. Pourquoi ? D’une parce que le résultat reflète rarement un grand talent créatif de son auteur, et de deux parce que par les temps qui courent, on nous en sert à toutes les sauces pour essayer de surfer tant bien que mal sur la vague « Street Art ». Donc il nous faut bien avouer que pochoirs réussis ou pas, nous on est pas ultra fans.

Il y a encore des pochoirs réussis

Alors pourquoi cet article ? En effet, rien ne nous oblige à traiter le sujet. Mais nous ne sommes pas des intégristes du graffiti. D’ailleurs, c’est la création en général qui nous intéresse. Ensuite, on pourrait très bien imaginer poster demain un article sur l’art de la céramique. Pour peu que les créations de certains artistes nous aient touché, pourquoi pas ? D’autre part, on ne peut nier l’existence de cette pratique, et elle a été exploitée par de très bons artistes qui méritent que l’on porte de l’attention sur leur travail.

Rat strictly hiphop NY
Bboy par Banksy
fouille de soldat par une fille
Pochoir couleur
street art sur la bande de Gaza
Banksy en Palestine
Astronaute et mouton
Blek le Rat
Blek le Rat sur un mur de Paris
Pochoir de l’artiste Blek le Rat
Création murale de Blek Le Rat
Avant Banksy, Blek le rat
Travail de préparation de ses travaux avant affichage sur les murs
Ernest Pignon Ernest au travail
création de l'artiste
Ernest Pignon Ernest dans Paris
J'ai du vague à l'homme
L’incontournable Miss Tic