Malgré notre amour et notre attachement à cette culture depuis plus de vingt ans maintenant, nous sommes obligés de reconnaître que plus le temps passe, plus nous sommes « blazés » par le graffiti trop conventionnel, l’énième copie du style de New York qui manifeste finalement plus la fermeture d’esprit de son auteur resté bloqué sur une école d’antan qui n’est plus d’actualité…

Découverte et émerveillement

Alors lorsque l’on se promène dans la rue et que l’on tombe sur une création qui a une forme qui sort de l’ordinaire, on est contents ! Et quand en plus l’artiste a utilisé un outil que peut de ses collègue utilise et qu’il réalise son oeuvre en tracé direct dans la rue… Eh ben on lui consacre un article ici ! La pièce est signé d’un certain « Jibé » et nous, on doit reconnaître que l’on ne connaissait pas. On a beau être incollables en graffitis des années 90/2000 , le Street Art actuel, on a encore de grosses lacunes mais on est heureux de les corriger avec ce genre de découvertes !

Ca ressemble un peu à du Keith Haring mais c’est pas du Keith Haring

Un sous-titre qui ne plairait certainement pas à son auteur mais c’est forcément la première référence qui nous est venue à l’esprit lorsque l’on s’est posé dans cette ruelle pour observer son oeuvre où pleins de bonshommes semblent s’entremêler et se mouvoir. On pourrait y voir un peu de Jace le réunionnais aussi… La ligne est souple et maîtrisée. Une certaine poésie se dégage de cette composition qui a l’air faussement naïve et on aime beaucoup les petites zones pleines qui accentuent le contraste… Une belle découverte et un artiste que l’on va suivre de près !

paris, graffiti, street art, illustration, craie
Illustration by Jibé