Avec le développement exponentiel de la vente en ligne, accentué d’ailleurs par l’épidémie mondiale du COVID19, les habitudes de consommation des clients changent, délaissant peu à peu les points de ventes « physiques ». Alors, bien sûr, étant donnée la période, il est compréhensible que le plus grand nombre souhaite éviter au maximum les contacts physiques, préférant rester confiné en sécurité à la maison. Mais les marques ont malgré tout besoin de vivre et d’exister « dans la vraie vie ». Alors même si la bonne vieille habitude de consommer « à l’ancienne » est en perte de vitesse, notre époque ne semble pas marquer la fin des boutiques réelles. Par contre, là où celles-ci pouvaient se permettre d’être un peu « standard » à l’époque, aujourd’hui elles sont obligées d’élever le niveau en proposant des espaces toujours créatifs et attractifs.

Les Vitrines des boutiques de luxes…

… ne sont pas toujours très « funky »… En même temps, l’image de ces marques ne va en général pas dans ce sens là. Mais il semble que les mannequins terriblement sobres et sérieux, les couleurs désaturées aient fait leur temps. Place aux couleurs, au dynamisme ! L’être humain traverse une époque particulièrement grisante et a besoin de rêve, ses rétines ont besoin d’être stimulées avec des couleurs vives.
La culture et l’esthétique Pop art semble vivre une seconde jeunesse et rencontrer un nouveau succès à notre époque. La preuve par l’image ici dans cette vitrine de chez Louis Vuitton où certes les couleurs des vêtements restent très sobres et dans les couleurs habituelles (ou plutôt les non-couleurs d’ailleurs…), mais en revanche l’arrière-plan est très coloré. On pourrait presque imaginer qu’il s’agit d’un graffiti peint sur le mur du fond.

Capter le regard avec des couleurs vives

Car, quoi qu’on en pense, la recette est simple et bougrement efficace : la rue est par excellence un point de trafic important. Un espace où le regard est hautement sollicité par des signes multiples : panneaux et affiches publicitaire, feux et signalétiques routières, véhicules… Il est très facile de passer inaperçu si l’on se « fond » trop bien dans la masse. D’où l’intérêt de trancher avec le reste avec des couleurs excessivement saturées et multicolores. « Brutalement » sollicité, le regard s’arrête, même quelques instants pour comprendre ce qui se passe ici et dans un second temps regarder les produits entreposés devant.

Vitrine, boutique, Louis Vuitton, mode, mannequin, aménagement.
Pop Street

Un livre passionnant sur l’histoire des vitrines du luxe

Collaborant de manière régulière avec les marques du monde du luxe, nous nous intéressons de près à ses évolutions, plus particulièrement à Paris bien évidemment. Un ouvrage très intéressant et qui tombe à pic, édité chez Eyrolles coécrit par Guénolée Milleret, historienne de la mode et des arts décoratifs, et Élodie de Boissieu, directrice de l’École internationale de marketing du luxe.

Un très bel ouvrage de près de 200 photos et documents d’archives, qui retrace l’évolution des boutiques de luxe mais aussi des métiers, pratiques commerciales et financières. Un oeil avisé sur les enjeux économiques, artistiques et culturels passés et actuels.